Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
TOP
l'hebdo du vendredi epernay - Jean-Paul Angers mènera une liste de gauche unie

L’Hebdo du Vendredi : Jean-Paul Angers à la tête d’une liste de gauche unie

Finalement, il repart. Ces derniers temps, le conseiller municipal d’opposition Jean-Paul Angers (Les Radicaux de gauche) avait laissé entendre que la politique locale, c’en était fini pour lui. « J’en avais vraiment assez de ce mandat. Les commissions sont complètement bouclées, les projets sont déjà ficelés, il n’y a plus rien à débattre. Que ce soit dans l’opposition ou la majorité, c’est un conseil municipal croupion », estime ce technicien du Comité Champagne de 59 ans, qui a finalement changé d’avis devant les sollicitations et le visage uni affiché par les forces de gauche d’Épernay. « Ces dernières semaines, des personnes de gauche sont venues me voir de façon un peu unanime car elles estimaient que j’étais capable d’être fédérateur et que j’avais les moyens de laisser tout le monde s’exprimer. J’ai accepté de conduire cette liste à condition de pouvoir me garder du temps pour mes occupations professionnelles et personnelles et que chaque composante de cette liste puisse faire ressortir sa sensibilité au profit du collectif. Je suis adhérent aux Radicaux de gauche mais je n’empêcherai pas les communistes, les socialistes ou les insoumis d’être ce qu’ils sont. »
Épernay en commun (c’est le nom de cette liste qui sera déposée sous la nuance politique Divers gauche) tiendra sa première réunion publique le vendredi 24 janvier, à 19 h, au palais des fêtes. Si le projet « reste très largement à concrétiser », plusieurs lignes principales ont déjà été dégagées. « Faire revivre la démocratie et la citoyenneté, construire une ville plus sociale et solidaire face au démantèlement des services publics et développer le territoire économiquement et écologiquement, détaille M. Angers. Nous ne pouvons plus suivre les politiques libérales qui engendrent tous les grands problèmes de notre époque. Il est donc nécessaire de reterritorialiser les activités économiques pour répondre aux défis écologiques. » Pour sa troisième campagne municipale après 2001 (42,55 % des voix au second tour) et 2014 (17,11 %), Jean-Paul Angers appelle « chaque sensibilité de gauche [à faire] le plein de voix pour le collectif ». Et ainsi s’éviter le scénario des dernières élections, lorsque trois listes de gauche s’étaient affrontées.
Lire la suite sur le site de l’hebdo du vendredi
Please follow and like us:
error
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial