Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
TOP
Aides à Lyon, avant la conférence mondiale pour le fonds de lutte contre les maladies infectueuses

Ne laissez pas Macron partir de Lyon, c’est notre avenir qui est en jeu !

C’est devant les 700 acteurs de la lutte contre le sida, lors de la conférence de refinancement du Fonds de lutte contre les maladies infectieuses (tuberculose, paludisme et Sida) ce jeudi 10 octobre 2019 qu’Emmanuel Macron lance « Je ne laisserai personne sortir de cette pièce ou quitter Lyon tant que les 14 milliards n’auront pas été obtenus. Et donc tout à l’heure nous les aurons ».

Le compte n’y est pas !
L’objectif de ce fonds, créé en 2002, est de réunir 14 milliards pour les trois ans à venir, avec l’ambition d’éradiquer ces trois pandémies infectieuses à l’horizon 2030.
Mais la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme est le moyen pour Emmanuel Macron de faire des annonces, de montrer ses muscles, mais mettre les moyens. Il nous avait touché, nous y avons cru, quand il s’est rangé du côté des associations qui œuvrent au quotidien, en déclarant que la disparition du Sida est possible avec une volonté politique et donc la mise en place du budget nécessaire.

Emmanuel Macron met la pression sur d’autres pays, notamment le Japon, la Norvège, l’Australie, les Émirats arabes unis, le Qatar et l’Arabie saoudite. Si chaque État doit consentir à un effort et que ce travail de négociations et de lobbying pour la santé mondiale est important; aujourd’hui, le pays hôte de cette conférence fera l’effort minimum demandé à tous les pays : une hausse de 15% quand il en faudrait au moins 25%.
« Depuis la création de ce fonds, 32 millions de vie ont été sauvées » a déclaré le président mercredi soir à l’hôtel de ville de Lyon, mais celles qui pourraient encore être sauvées ne semblent pas en valoir le prix !

Actuellement, 3 millions de personnes meurent chaque année de la tuberculose et du paludisme, 38 millions de personnes vivent avec le VIH et 1,7 million sont contaminées.
Monsieur le président, éradiquer le paludisme, la tuberculose et le VIH ne valent pas 100 millions d’euros d’effort * ?

*Depuis 2010, l’aide est de 1,08 milliards d’euros, et va augmenter de 162 millions d’euros, la demande des ONG est une augmentation de 270 millions d’euros.

Mélanie RAPHAËL-BÉTHUNE
Déléguée Nationale à la Communication des Radicaux de Gauche – LRDG

Image : Aides à Lyon, avant la conférence mondiale pour le fonds de lutte contre les maladies infectueuses.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial