Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
TOP
Présence des LRDG de Metz à la manifestation contre la réforme de l assurance chômage sept 2019

Réforme de l’assurance-chômage : précariser pour économiser, l’État fait fausse route.

Force est de constater qu’un pas supplémentaire dans la stigmatisation des demandeurs d’emploi et la précarisation des personnes en recherche active d’emploi a été franchi par l’exécutif à l’occasion de l’entrée en vigueur prochaine de la réforme de l’assurance chômage. Concrètement, 2,6 millions de personnes verront leur allocation journalière minorée et subiront une attente plus longue pour pouvoir les toucher. Bien que ces personnes aient préalablement cotisé pour ouvrir ces droits, la réforme prévoit également de raccourcir leur durée d’indemnisation.

Au nom de quoi ce rabotage des droits de nos concitoyens est-il mis en place ? Une économie potentielle chiffrée à 4,5 milliards d’euros, a anoncé la ministre de l’Emploi Murielle Pénicaud. Or, le mieux est toujours l’ennemi du bien : cette économie substantielle sera minime au regard du coût exorbitant engendré par la précarisation durable, voire irréversible d’un pan important de la population, qui résultera de ce nouveau système. Ce seront aussi les familles, les enfants, les conjoints des bénéficiaires qui verront leur situation se dégrader par ricochet. Déjà victimes d’un marché du travail de plus en plus sélectif, flexibilisé, contracté et atone, les demandeurs d’emploi verront leur peine lourdement s’alourdir : exacerbation du sentiment d’inutilité et de relégation aux marges de la société, accentuation de l’insécurité dans une société liquide qui réclamerait au contraire des protections supplémentaires pour accompagner cette transition.

Le seul horizon comptable ne peut pas être la seule boussole de gouvernance, et le gouvernement l’a bien compris en abandonnant son projet de rabotage de l’aide à domicile pour les personnes de plus de 70 ans. En aucun cas l’on assainit les finances publiques en condamnant des droits sociaux fondamentaux qui équilibrent une société. En aucun cas les victimes du marché de travail ne peuvent être en même temps les coupables d’une situation dégradée qu’ils subissent en première ligne.

Léa BEHR
Sécrétaire Nationale LRDG
Économie et Fiscalité

Présence des LRDG de Metz à la manifestation contre la réforme de l assurance chômage sept 2019
Présence des LRDG de Metz à la manifestation contre la réforme de l assurance chômage sept 2019
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial