Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
TOP

Le viol est un crime

Le viol est un crime

Le viol est un crime !

Les Radicaux de Gauche appellent au retrait de l’article 2 du projet du gouvernement.

Alors que le projet de loi renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes est examiné cette après-midi à l’Assemblée nationale en séance publique, les Radicaux de Gauche dénoncent les articles de ce texte qui, s’ils sont conservés en l’état, continueront de profiter aux agresseurs sexuels au détriment des victimes.
L’objectif affiché de cette loi est de mieux protéger les victimes, notamment mineures, des violences. Mais après avoir fixé la limite d’âge à 15 ans, les notions de violence et de contrainte ont été réintroduites pour éviter les « procès automatiques » En entretenant ce flou, le texte échoue à marquer un interdit clair capable de protéger les mineur.e.s sans que les tribunaux n’aient à poser la question de leur consentement. Le texte fait toujours porter sur la victime la preuve du crime qu’elle a subi, en laissant aux juges l’appréciation, au cas par cas, de l’absence de discernement de la victime mineure.

En plus de cette faille, ce texte illustre un phénomène plus profond lié au traitement des agressions sexuelles en France: celui de la correctionnalisation des viols. Cette tendance désigne la requalification d’un viol en atteinte sexuelle autrement dit la requalification d’un crime en simple délit. Et même si elles sont condamnées plus ferment, cette proposition de loi augmente le risque de déqualification de viols en atteintes sexuelles. Or la reconnaissance du viol, lorsqu’il a eu lieu, lorsque la victime a surmonté les obstacles pour sortir du silence et pour porter plainte, est une étape essentielle de leur reconstruction.
On ne peut pas encourager la libéralisation de la parole des victimes et dans le même temps disqualifier les crimes qu’elles ont subis.